La sequedad vaginal o la sequía íntima

Sommaire

Définition de la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est un manque de lubrification au niveau du vagin qui se traduit par des irritations, brûlures, démangeaisons, saignements, picotements ou inconfort pendant le rapport.

Loin d’être inconnue, 1 femme sur 6 souffre de sécheresse vaginale au moins une fois dans sa vie. Souvent liée à la ménopause ou à un accouchement, la sécheresse vaginale peut aussi venir de différents facteurs.

Les conséquences de la sécheresse intime peuvent-être importantes : la dyspareunie (= pénétration douloureuse) voire le vaginisme : la contraction du vagin qui rend l’acte sexuel impossible.

Si ces douleurs répétées n’arrivent pas jusque là, elles provoquent la plupart du temps une baisse de la libido, de la confiance en soi et parfois des tensions au sein du couple.

D’où proviennent les sécrétions vaginales et à quoi servent-elles ?

Les sécrétions vaginales proviennent de glandes qui se situent à l’entrée de la vulve et au niveau du col de l’utérus.

Au niveau du col de l’utérus, les glandes sécrètent tous les jours un liquide un peu "visqueux" qui sert à débarrasser le vagin des cellules mortes et autres impuretés ou germes.

Les sécrétions vaginales forment, si l’on peut dire, un système d’auto-nettoyage de l’utérus et du vagin (cellules mortes...).

Au niveau de la vulve, plus précisément dans le muscle qui aide la vulve à se contracter, les glandes de Bartholin produisent un liquide filant et incolore qui contribuent à l’hydratation du vagin et des petites lèvres.

L’excitation et le plaisir provoquent la lubrification du vagin en prévenance de l’acte sexuel. Le pénis se durcit et produit ce que l’on appelle le liquide séminal, le vagin se lubrifie.

Les facteurs qui peuvent entraîner une sécheresse vaginale

Le plus souvent, la sécheresse vaginale accompagne les grands changements hormonaux de la vie d’une femme (grossesse, accouchement, allaitement, ménopause) mais ce ne sont pas les seules causes.

La non lubrification peut aussi faire partie du non désir physique : le désir peut rester dans l’émotionnel et ne pas être partagé au corps, elle peut dépendre de l’hygiène de vie ou encore des traitements médicaux.

Voici une liste non-exhaustive des quelques causes bien connues :

  • la pénétration trop rapide
  • les infections (mycoses...)
  • le stress / la fatigue
  • le manque de désir
  • la pilule
  • certains traitements contre l’acné
  • les anti-dépresseurs
  • le cannabis
  • une toilette intime trop agressive
  • les tampons ou serviettes hygiéniques
  • la ménopause
  • la grossesse / l’accouchement

Tous les médicaments ou substances qui assèchent la bouche et la langue sont susceptibles d’assécher les muqueuses vaginales.

Mon partenaire le ressent-il aussi ?

Malheureusement pas forcément... Certains hommes iront jusqu’à dire qu’ils ressentent à ce moment là un resserrement du vagin plutôt agréable (dû en réalité à la non-excitation), d’où la nécessité de lui en parler le plus rapidement possible.

Que faire en cas de sécheresse vaginale ?

La toute première chose à faire est d’en parler. Parler permettra dans un premier temps d’évacuer le stress que cet inconfort engendre. D’abord avec ton partenaire, qu’il sache ce que tu endures, ensuite avec tes amies (tu n’es certainement pas la seule dans ce cas, cela peut arriver à tout le monde) et à ton gynécologue ou ton médecin pour être sure que ton moyen de contraception / traitement n’est pas la cause de ce manque de lubrification.

Ensuite, il existe des lubrifiants intimes à base d’eau ou à base de silicone qui peuvent pallier à ce manque de lubrification et stopper temporairement cet inconfort. L’acte ne sera plus douloureux, le plaisir aura la place de revenir.

Ces lubrifiants s’achètent en pharmacie, en grande surface ou sur internet. Les trois liens ci-contre vous amèneront à la catégorie de lubrifiants souhaitée. Vous y trouverez toutes les marques et surtout, un grand nombre d’avis d’utilisateurs !

L’avantage de ces lubrifiants c’est qu’ils peuvent aussi intensifier le plaisir grâce à des effets chauffants ou rafraîchissants ou encore à des goûts exotiques permettant ainsi de prolonger les préliminaires et augmenter davantage l’excitation.

Il existe aussi des ovules, des traitements à base d’injection d’acide hyaluronique dans la paroi vaginale et même parfois une rééducation du périnée.

Seul votre gynécologue sera apte à vous aider à trouver la cause première de votre sécheresse vaginale.

Si le désir est toujours là, il est cependant conseillé d’avoir des rapports sexuels réguliers (avec lubrifiants pour limiter les douleurs et en augmentant les préliminaires pour augmenter au maximum le désir de la femme) car le liquide séminal entretient et nourrit les muqueuses vaginales. Attention, il ne s’agit pas de se forcer mais comme dans beaucoup de cas, d’écouter son corps.

En ce qui concerne l’hygiène, il est fortement déconseillé de se laver le vagin avec des douches vaginales ou des savons trop agressifs. En cas de doute sur votre savon, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.



Condozone utiliza cookies. Al continuar navegar por el sitio, usted acepta su uso. Lea más aquí>